Gaz
 
La fourniture de gaz ne constitue pas un service public universel. En effet, le gaz peut être facilement remplacée par l'usage d'autres énergies.
La distribution publique de ga est un service public faisant partie des compétences communales, et l'exploitation du service est confiée à Gaz de France (à l'exception des DNN).

Le SYDESL, a décidé de prévoir dans ses statuts récemment modifiés la prise de compétence gaz.
Ainsi, depuis le 1er janvier 2008, le SYDESL est l'autorité organisatrice de la distribution et de la fourniture de gaz sur le département de Saône et Loire.

Quelques chiffres

Nombre de communes rurales ayant transféré la compétence gaz au SYDESL : 387
Nombre de communes desservies en réseau de distribution de gaz : 122
Nombre de communes non desservies en réseau de distribution de gaz : 265 

Nombre de communes en régime urbain : 29
Nombre de communes ayant transféré la compétence gaz au SYDESL : 8
Nombre de communes ayant refusé le transfert : 21

Intérêt des communes à transférer la compétence au syndicat

5 domaines d'action

- la desserte :
Faciliter la planification des travaux de desserte et d’extension + participer à l’élaboration du schéma de desserte départementale des communes (critère B/I à l’échelle intercommunale).
 
- la sécurité :
Développer l’information et la formation du personnel intercommunal par GDF + promouvoir les actions d’information des usagers
 
- l’environnement :
Veiller à l’intégration des ouvrages + limiter le niveau sonore des postes de détente
 
- l’économie :
Majorer la redevance du concessionnaire jusqu’à 100% par l’entremise de l’intercommunalité + réaliser des économies d’échelle en matière de desserte, de travaux (coût raccordement et extension) et de contrôle du respect du cahier des charges + développer les conseils en tous genres !
 
- la responsabilité :
Transférer les charges et responsabilités des élus liées au contrôle de la concession au syndicat + régler les problèmes administratifs et juridiques pouvant intervenir entre les communes, le concessionnaire et les usagers