Mobilité électrique

Un Schéma départemental

Le développement du marché des véhicules électriques ou hybrides rechargeables est lié à la mise en place d’un réseau d’infrastructures de recharge (IRVE) dans les territoires. Bien que la recharge des véhicules électriques se fasse à 90% dans le domaine privé (réseaux des marques), de nombreux usages nécessitent la présence d’une infrastructure publique. Elle encourage au passage à la mobilité électrique, tant pour les particuliers que pour les professionnels.
Le schéma régional de déploiement des IRVE a été validé en 2014. Le SYDESL a souhaité inscrire son action en parfaite cohérence avec ce dernier et a élaboré un schéma départemental de déploiement concordant. Ce schéma identifie des lieux d’implantation tenant compte de la fréquentation des axes, de la proximité des commerces , de la sécurité et de la facilité d’accès. Une trentaine de communes ont été identifiées dans ce cadre-là et se verront dotées d’une IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) d’ici fin 2018.
Le schéma n’est pas figé et sera évolutif en fonction des besoins.

Carte déploiement prévisionnel du réseau public de bornes de recharge pour véhicules électriques.
Déploiement prévisionnel du réseau en Saône & Loire

Le rôle du SYDESL
Fort de son expertise sur les réseaux et la distribution d’électricité, le SYDESL se positionne comme coordonnateur des actions en faveur de la transition énergétique sur la Saône & Loire. Il soutient les communes à hauteur de 80% du coût d’installation et d’exploitation des bornes. Il apporte un accompagnement technique et la prise en charge des 3 premières années de consommation.
Jusque fin 2020, la recharge sera entièrement gratuite pour les usagers.
Pour assurer l’homogénéité du service sur les 4 départements bourguignons, les syndicats départementaux d’énergie ont mené cette action conjointement. L’achat groupé permet par ailleurs d’accéder à des coûts diminués.
Pour déployer l’ensemble des bornes en Saône & Loire, le SYDESL a sollicité des fonds européens FEDER.

Déploiement 2017 et 2018 :
A ce jour, 2 des 11 bornes prévues à la première phase sont d’ores et déjà installées :
Marcigny (Place Irène Popard – depuis juin 2017)
Mâcon (Esplanade Lamartine – depuis août 2017)
D’ici fin 2017, sont prévues:
Louhans, Cluny, Saint-Boil et Digoin.
Début 2018 sont prévues:
Chalon-sur-Saône, Le Creusot, Paray-le-Monial, Verdun-sur-le-Doubs, Saint-Gengoux-le-National et Bourbon-Lancy.

Un site Internet dédié
Pour utiliser les bornes de recharge publiques, il suffit de se connecter au site: www.sydesl.orios-info.com
Ce site permet aux usagers de connaître les modalités d’utilisation du réseau.

Quelques chiffres de la mobilité électrique
En septembre 2017, 2 992 véhicules électriques particuliers et utilitaires ont été immatriculés en France, soit + 31,8% par rapport à la même période en 2016. En hausse de + 37,7%, le segment du véhicule particulier conforte sa dynamique. La croissance des immatriculations des utilitaires s’est accélérée avec +11,8%, soit une évolution de +2,28% sur les trois premiers trimestres 2017 comparés à ceux de 2016. Avec une augmentation de 44,1%, le nombre d’hybrides rechargeables dépasse au 30 septembre 2017 les ventes de l’ensemble de l’année 2016. Depuis le début de l’année 2017, on compte 22 845 immatriculations de véhicules électriques soit une hausse de +13,8% par rapport à la même période en 2016.
Source: AVERE France